Actualités

expo photos à l'usine Prisma Route de Messempré

Mme MIGEOT, directrice de l'usine Prisma avait réservé la surprise ce 12 juillet aux salariés de l'entreprise :

l'exposition dans l'usine-même des portraits réalisés par le photographe Patrice MAGIN. Le projet consistait à

montrer une entreprise à travers non plus des chiffres et des graphiques mais à travers  les visages d'une partie de ses salariés. Patrice MAGIN a d'abord expliqué aux invités que c'était la première fois qu'il se confrontait à ce type d'exercice. Etre photographié au travail n'allait pas de soi pour tout le monde, il y a eu quelques refus. Mais le résultat est convaincant.

C'est l'usine Prisma ainsi que la mairie de PURE et les Portes du Luxembourg qui ont financé cette initiative originale.

Les 21 et 22 septembre prochains, ces photos seront exposées à PURE et s'accompagneront d'une conférence sur l'usine De Wendel dans la période de la reconversion des années 50 et 60.

Dscn7764

Patrice MAGIN debout au milieu présentant son projet.

 

Nos voisins belges se mobilisent contre un projet éolien.

Mercredi 5 juin avait lieu à Muno une réunion d'information concernant le projet de la société Elicio d'implanter

6 éoliennes de 200 mètres de haut entre Muno et Sainte Cécile.

La salle du complexe sportif étéit pleine à craquer. Le projet a été présenté au public et le cabinet chargé de l'étude

d'impact a expliqué quelles enquêtes seraient menées.

Le public présent s'est montré très hostile au projet. Les principales craintes : quelles influences sur la santé des humains et des animaux ? Moins d'attractivité pour toute la zone et risque de voir les habitations perdre de leur valeur à la revente. Quel impact sur les oiseaux ?

Les habitants ne tireront aucun bénéfice de l'opération puisque le courant électrique produit ne sera pas redistribué localement.

Une pétition est lancée. Voir ce lien : Petition eoliennes606petition-eoliennes606.pdf (236.43 Ko)

Une carte ci-dessous de l'implantation des éoliennes :

Implantation eoliennes607 1

 

 

ça y est, le ruisseau est débouché !

Après plusieurs interventions du maire auprès de la communauté de communes qui est en charge de l'entretien des cours d'eau, l'entreprise Les Chantiers du Barrois est intervenue à l'ancien pont de chemin de fer. Sous ce pont, une accumulation de débris avait créé un véritable barrage et par temps pluvieux le ruisseau débordait dans la pâture voisine.

A l'aide d'une pelle mécanique, l'entreprise a utilisé un tronc d'arbre de 8 mètres de long comme bélier pour pousser les débris accumulés. C'est ainsi qu'à présent le ruisseau peut s'écouler librement sous ce pont. C'est une bonne nouvelle car la lutte contre les inondations nécessitait le réglement de ce problème.

Rappelons que ce pont qui, par le passé, desservait le chemin de fer vers l'usine, ne fait pas moins de 20 mètres de large et qu'il est tubé à sa sortie, deux éléments qui ne falicitaient pas la tâche.

Dscn7537 1

Dscn7541 1

Zone blanche

 

Dscn7516

La zone blanche fait beaucoup parler d'elle à juste titre puisqu'elle va restreindre considérablement l'activité dans les bois du village et parce qu'elle englobe aussi des pâtures et des terres cultivées.

Elle suscite bien des questions. Quelle est son efficacité réelle ? Une surveillance et un entretien de la clôture sont-ils prévus à long terme car des arbres, lors de coups de vent pourront tomber et l'endommager rendant possible le franchissement par les sangliers. Y aura-t-il des aménagements pour que certaines activités soient autorisées ?

A ce jour, l'arrêté préfectoral n'est pas paru indiquant une date d'instauration de la zone blanche. Il faut d'abord que la clôture soit terminée.

Dscn7521

Dscn7520

Dscn7517

Inondations

Le maire et les conseillers ont pris en main le problème des inondations et coulées de boue.

Déjà en juin, le maire avait demandé la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle qui a été accepté en août. Il avait aussi saisi la Chambre d'agriculture qui a élaboré un document comportant des préconisations à mettre en oeuvre pour diminuer les effets des grosses pluies.

C'est ce document qui a servi de base à la réunion de la commission travaux du 3 novembre. Le maire y avait invité la Chambre d'agriculture, le conseil départemental, Marc Wathy Conseiller départemental, et deux agriculteurs.

Cette réunion a permis une intéressante réflexion et a dégagé des pistes d'intervention notamment par rapport au bas du chemin de Pure à Messincourt et au carrefour de Messempré noyé dans la boue de manière récurrente.  Une nouvelle réunion se déroulera sur le terrain. L'idée de lancer une étude par un cabinet de l'ensemble des points sensibles a été émise et le Conseil municipal du 9 novembre l'a entérinée. Parmi les autres points sensibles, il y a bien sûr le bas du chemin du cimetière, et le terrain juste au-dessus du lotissement Route de Matton.

Le maire avait aussi fait le tour de deux secteurs avec un représentant de la DDT : les deux fossés de Messempré (l'un au bout de l'ancien terrain de foot, l'autre avant la route de Florenville). Pour le premier fossé, le débroussaillage et le curage sont faits. Ci-dessous une photo de ce fossé :

Dscn7439

 

Nouvelle organisation scolaire : les maires ont réuni les parents d'élèves à Pure et à Matton

Ecoles de PURE et MATTON : les élus ont réuni les parents d'élèves.

Deux réunions se sont tenues lundi 7 mai, à l'appel des maires de PURE, MATTON, TREMBLOIS, LES DEUX-VILLES ainsi que de Mme CHEVALIER présidente du SIVU scolaire.

La présidente a insisté sur la volonté des élus de pérenniser les deux écoles tout en garantissant de bonnes conditions de travail pour les enfants et les enseignants.

Ce qui est d'ores et déjà décidé ce sont les horaires des écoles,  la répartition des classes et niveaux à la rentrée,  et le parcours du ramassage scolaire.

PURE conserve deux classes qui accueilleront tous les CE2 et tous les CM1-CM2. MATTON accueillera dans ses 3 classes les maternelles,  les CP, les CE1. Ce sont les enseignants qui ont réfléchi et proposé cette répartition des niveaux. Mme CHEVALIER a montré que cette organisation permet d'avoir deux classes à deux ou trois cours et 3 classes à un seul cours. Elle a fait remarquer que si les élus des deux communes n'avaient rien fait, on serait arrivé assez vite à deux écoles à deux classes avec plusieurs cours et beaucoup d'élèves par classe ce qui n'est pas favorable sur le plan pédagogique.

Les horaires fixés par la Direction académique :

PURE : 8h45-11h45 et 13h25-16h25

MATTON : 8h45-11h45 et 13h15-16h15

Le bus prendra d'abord les élèves de TREMBLOIS puis LES DEUX-VILLES. A MATTON, les élèves de maternelle, CP et CE1 descendront tandis que les CE2, CM1 et CM2  iront à PURE. Là le bus prendra les CP, CE1 et maternelle de cette commune qu'il emmènera à MATTON. Les horaires de transport du matin et du soir ne sont pas satisfaisants à cette étape et devront être revus avec la Région.   

La présidente du SIVU a également insisté sur la nécessité d'harmoniser les services des deux écoles. C'est ainsi que PURE se dotera comme MATTON d'une cantine. Il y aura une régie unique appartenant au SIVU pour délivrer les tickets de cantine.

Les élus auront encore à étudier le nombre d'heures de travail des personnels pour notamment assurer la prise en charge continue des enfants à chaque étape de la journée d'école. Ils se tiendront à la disposition des familles pour tout renseignement.

Pour diminuer les craintes éventuelles des enfants devant changer d'école à la rentrée, les enseignants organiseront soit un après-midi découverte soit une journée portes-ouvertes.

D'autres informations seront fournies ultérieurement aux parents d'élèves concernant les horaires et les tarifs de garderie et de cantine, ceux du bus matin et soir ainsi que la demande de carte de transport.

 

 

 

Compte-rendu des réunions du conseil municipal

Voir dans le blog, catégorie "Mairie", le compte-rendu de la dernière réunion du conseil en date du 4 septembre 2014.